le making-off

de notre vidéo

31 JOURS

2 RÉALISATEURS DE TALENT

-

Toutes les vidéos
Voir

Découvrez les vidéos des MONXY sur leur site : http://monxy.fr/

À l’occasion de la rénovation du café St- Sernin, qui figure parmi nos projets d’envergure, nous avons fait appel à Adrien et Thibault,

réalisateurs chez Monxy.

 

Leur défi, mettre en scène une vidéo qui retrace les différentes étapes

du chantier, et démystifier 

le monde de la rénovation.

Retour sur ce beau projet à travers une interview des Monxy,

qui partagent avec vous les coulisses du tournage.

Vidéo rénovation House Real Time Monxy
Vidéo rénovation House Real Time Monxy

En quelques mots, pouvez-vous nous présenter les Monxy ?
Adrien : Monxy, c’est avant tout deux passionnés de l’image et du son. Notre direction c’est travailler sur de l’image de marque, valoriser des projets qui ont du sens et raconter vos histoires.


Thibault : Ce qui définit notre travail, c’est l’envie commune de faire de notre passion un métier et de trouver un équilibre dans nos vies pour continuer d’exprimer ce que l’on aime faire à travers l’image et le son, en proposant des contenus de qualité.


Quelles ont été vos motivations pour travailler sur ce projet avec Robin, maître d’œuvre chez House Real Time ?
A : Je connais Robin personnellement, c’est donc tout naturellement qu’il s’est tourné vers nous après avoir vu certains de nos projets vidéo. Il avait en tête une idée précise des sujets qu’il souhaitait valoriser par le biais de la communication visuelle, notamment son image de marque. Avec la volonté d’axer une partie de sa communication sur ses travaux avec les professionnels, l’occasion de capitaliser sur un projet d’ampleur comme le Café Saint-Sernin est apparue comme une évidence.


Dans l’ensemble, comment s’est déroulée la réalisation du projet vidéo ?
A : Pour lancer un projet vidéo comme celui-ci, nous organisons une première rencontre pendant laquelle le client nous exprime son besoin. Ici, Robin souhaitait réaliser un film pour valoriser un projet qui lui tenait à cœur tout en démystifiant le monde de la rénovation de manière générale. Il nous a laissé carte blanche sur ce projet.

Thibault et moi-même avons rédigé le scénario avec l’idée de créer une vidéo intemporelle, qui fasse le parallèle entre la naissance de l’idée et l’avancement du projet, tout en soulignant le savoir-faire et les valeurs ancrées à l’identité d’House Real Time.


Pourquoi avoir choisi de réaliser une vidéo scénarisée ? Quelles valeurs avez-vous voulu transmettre ?
A : A travers cette vidéo Robin souhaite retranscrire l’accompagnement et l’attention particulière qu’il porte à l’ensemble de ses projets. Étape par étape, il fait le lien entre le client et les artisans, et à l’heure de la livraison il effectue lui-même les finitions.
L’importance de la scénarisation, c’est de transmettre un message clair et impactant pour permettre au spectateur de se projeter au maximum. En démystifiant le monde de la rénovation, cette vidéo vise à rassurer quiconque aurait des réticences à se lancer dans un projet.


Vous avez également composé la bande son qui accompagne la vidéo, qu’elles ont été vos sources d’inspiration ?
T : Pour coller avec l’état d’esprit de la vidéo, nous avons davantage pensé la musique en texture qu’en mélodie. La musique renforce l’émotion qui se dégage déjà par l’image. La subtilité était de trouver un équilibre entre : les captures visuelles qui racontent l’histoire, le bruit ambiant, la poussière, la lumière, qui sont omniprésents sur le chantier ; et en troisième position la musique. Nous avons donc fait le choix de mêler le piano et le synthétiseur à la narration de la vidéo, pour créer une temporalité qui grandit à mesure
que le projet évolue. Il s’agissait donc de faire le lien entre tous ces éléments, au même titre que Robin, qui, dans son métier constitue le lien solide entre les travaux, le besoin du client et les artisans, pour le bon déroulé du projet.


Quelles ont été les préparations nécessaires en amont du tournage ?
A : Techniquement, il n’y avait pas grand-chose à préparer, il s’agissait plutôt de faire preuve de flexibilité sur les plannings de tournage. Il faut savoir que normalement un tournage est prévu plusieurs semaines à l’avance ; sur ce projet, notre planning de tournage s’est calqué sur le planning de chantier et nous pouvions être amené à intervenir à tout moment.


Quelles ont été les principales contraintes rencontrées lors du tournage sur le chantier ?
A : Les difficultés rencontrées sur ce projet furent sur des temps de tournage que nous ne pouvions pas maîtriser. En particulier concernant les scènes de démolition : une fois le mur détruit impossible de faire une seconde prise. Il y avait une part d’improvisation dans la partie technique aussi, il s’agissait de s’adapter au niveau des cadrages et de la lumière,
qui venaient parfois bousculer le scénario et les idées de plans que nous avions en tête.


T : Il y a aussi la contrainte que l’on s’impose nous-même : celle de la qualité. Nous avons en tête une idée bien précise du résultat final escompté et de l’ensemble des plans à capturer. La phase d’improvisation qu’implique le tournage sur un chantier est parfois venue compliquer notre tâche. Cependant, notre sens du détail nous pousse à aller au-delà des contraintes pour obtenir le rendu le plus fidèle à notre idée d’origine.


Selon vous, en quoi est-ce important de valoriser un projet de rénovation par le biais de la vidéo et la photographie ?
A : En règle générale, quand le scénario est bien réfléchi et rédigé, la vidéo permet de faciliter la compréhension d’un message à priori complexe. Ici nous avons pris un parti esthétique en proposant quelque chose de très cinématographique. C’est un peu notre leitmotiv chez MONXY. Le domaine de la rénovation a cette particularité d’avoir un côté artisanal et authentique, c’est très beau à voir, ce n’est pas aseptisé, ni lisse, au contraire c’est très texturé.


T : C’est bien connu, « une image vaut mille mots », donc avec la possibilité de diffuser 24 images par seconde dans une vidéo, on peut traduire un grand nombre d’idées. La vidéo, c’est un média que l’on affectionne particulièrement, surtout quand il s’agit de raconter une histoire. Dans le cas du Café Saint-Sernin, il y a des changements esthétiques, un changement de propriétaire donc un changement de personnalité au sein même du café, ce sont des atouts qui forgent le caractère du lieu et qu’il est intéressant de partager.


Un grand merci pour cette entrevue, et pour votre travail remarquable sur ce projet !


Retrouvez sans tarder les photos et vidéos des coulisses du tournage >>